L’innovation pédagogique

Date de publication :

ino

En contexte universitaire innover, c’est apporter un changement qui vise l’amélioration des apprentissages des étudiants par une transformation des pratiques d’enseignement afin de favoriser la réussite des étudiants, par exemple en visant des apprentissages plus profonds, durables et transférables.

L’innovation ne signifie pas forcément invention. Innover peut certes impliquer de développer une nouveauté, quelque chose d’inédit mais il peut aussi s’agir d’implanter dans un nouveau contexte une nouveauté déjà en place ailleurs. L’innovation n’est pas non plus forcément liée à l’utilisation de Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement (TICE).

 

Les caractéristiques d’un programme innovant selon Bédard, Viau, Louis, St-Pierre et Tardif [1]

  • L’enseignement est centré sur l’étudiant
  • La formation est axée sur la contextualisation des apprentissages
  • La réduction du cloisonnement disciplinaire
  • Lévaluation est cohérente avec l’esprit de l’innovation
  • Un accent est porté dans le programme sur le transfert des apprentissages
  • La collégialité entre les professeurs

À la suite des travaux de Lison [2] , une septième caractéristique peut être prise en considération, à savoir l’approche-programme elle-même.

[1] Bédard, D., Viau, R., Louis, R. Tardif, J., & St-Pierre, L. (2005, September). Au-delà des réformes et des témoignages sur les pratiques pédagogiques innovantes. Actes du 22e Congrès de l’Association Internationale de Pédagogie Universitaire (AIPU), Genève, Suisse.

[2] Lison, C. (2011). Programmes innovants en formation des enseignants : perceptions, conceptions et pratiques (Thèse de doctorat, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Québec). Accessible par ProQuest Dissertations & Theses. (NR89640)

Actualité

  • Alea jacta est ! Comment innover en pédagogie par la ludification !

    Jean-Charles CAILLIEZ et Delphine CARISSIMO (HEMiSF4iRE Design School, Université Catholique de Lille)

    Peut-on transformer tout ou partie de sa pédagogie à l’université par la ludification, la gamification pour utiliser un anglicisme ? Est-il pensable, voire raisonnable, d’utiliser le jeu comme méthode pédagogique dans un univers qui se veut des plus sérieux, celui des études supérieures ?  La réponse est oui bien sûr et les expériences en la matière ne se sont pas fait attendre. Les serious games (jeux inventés) et le serious gaming (jeux détournés) ont déjà envahi le monde de l’université, que ce soit en licence ou en master. Ils sont utilisés avec succès pour transmettre différemment les connaissances, pour évaluer les compétences ou pour contribuer à la notation des étudiants lors du contrôle continu ou des examens. Les jeux sérieux, comme toutes les méthodes d’innovation pédagogique, n’ont pas vocation à remplacer l’enseignement académique, ni même à s’opposer à lui. Bien au contraire, ils permettent de le renforcer, ne serait-ce qu’en motivant les étudiants, individuellement ou en équipe, pour leur donner une nouvelle envie d’aborder le contenu de leurs enseignements. L’atelier pédagogique qui vous est proposé à l’ULCO, cette journée du 28 juin 2018, est animé par des praticiens universitaires qui vous proposent de découvrir au travers de différents exercices comment insérer de telles méthodes dans vos propres cours et travaux dirigés. Il sera mené en mode de travail co-élaboratif (coworking). Vous êtes invités à venir avec vos problématiques, vos expériences ou projets d’innovation pédagogique si vous en avez déjà. Vous êtes invités à venir tout simplement avec votre bonne humeur. Promis,… vous en repartirez avec de très bonnes idées !                  

    Pr. Jean-Charles CAILLIEZ, HDR, MBA

    Directeur d’HEMiSF4iRE, Design School                                                                                                   

    Vice-Président Innovation de l’Université Catholique de Lille

    Blog sur EducPros : De la Créativité à l’Innovation

    5054067_6_e330_jean-charles-cailliez_5738236033c1c87bf0fc4e8f91bf8391

     

    L’atelier, ouvert à tous, se déroulera le jeudi 28 juin en salle 4306 ( salle active ) , au 4ème étage du CGU de Dunkerque.

    Les horaires de l’atelier : 9h00-12h00  puis 13h30-17h00.

    Inscription et informations par mail  à      cip@univ-littoral.fr

     

    Cette journée a été financée dans le cadre de la mise en place de salles actives grâce à des financements région.  

  • « Rendre les étudiants actifs : c’est possible ! »   Thème animé par Christelle Lison, professeure au Département de pédagogie de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke (Québec)     Conférence « Les pédagogies actives : et si c’était ça l’enseignement? » lundi 27 novembre 14h-16h Lien vers la vidéo À l’heure actuelle […]

  • “Animer des petits groupes d’étudiants en situation d’enseignement”   Le travail en petits groupes est de plus en plus présent dans l’enseignement supérieur, mais les enseignants se trouvent souvent mal à l’aise pour l’organiser. En effet, ils font face à des problèmes de fonctionnement au sein des groupes et/ou perçoivent cette activité comme chronophage. Cet […]

Nous contacter

Nous écrire

Centre d’Innovation Pédagogique

C.G.U. de Dunkerque - Salle 2404

220 avenue de l’Université – BP 5526

59379 Dunkerque Cedex

Nous trouver

Le CIP se trouve

au deuxième étage

de la Citadelle

de L’ULCO